AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Wyatt
    Direc. {Attention à tous mes visages

avatar


Plus & Affinités
Relations:
Proverbe:
Chanson:

MessageSujet: Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine   Lun 25 Mai - 3:24

{ MEREDiiTH WYATT }


    I. Let Me Introduce Myself


  • NOM(S): Wyatt.
  • PRÉNOM(S): Mredith Ann.
  • SURNOM(S): Mere.
  • ÂGE: 20 en apparence/400 en réalité.
  • RACE: Démone.
  • SEXE: Féminin.
  • MÉTIER: Directrice.
  • POUVOIRS: Métamorphose (peut prendre la forme de n'importe quel animal/créature mythique/humain/vampire/démon tant qu'elle l'a déjà vu.)
  • ANNÉE D'ÉTUDES: //
  • PASSE-TEMPS: Lecture, discuter avec des ami(es), écrire, la musique.
  • ORIENTATION SEXUELLE: Hétéro


    II. Let's Talk About Me


  • DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE:

    Nous sommes tous un peu fou ! A différents degrés et de différentes manières mais chacun cultive sa folie avec soin.


    Règle générale, Meredith n'est pas quelqu'un d'expressif, ni de très joyeux. Elle arbore plus souvent qu'autrement un masque d'indifférence et de froideur qui lui donne une austérité et une sévérité. Elle se cache derrière cette facette d'elle-même pour ne rien révéler de son vrai caractère. Elle est impitoyable et fait toujours preuve d'une logique implacable ainsi que d'un calme irréprochable. Elle possède un flegmatisme bien anglais qui prouve son appartenance à ce pays. Meredith possède une aura de mystère due à sa race qui attire les gens à elle, les hypnotise presque. Elle devient manipulatrice lorsqu'elle désire obtenir quelque chose et déteste quand on lui met des bâtons dans les roues. Elle n'a pas froid aux yeux et ne craint pas de tuer, même si son crime lui reste sur la conscience pour toujours. Elle a toutefois un côté extrêmement maternel et elle ne laissera jamais au grand jamais quelqu'un blesser un élève. Elle connait la valeur de l'acceptation totale de sa personne puisqu'il lui a fallu des décennies pour apprendre à accepter ce qu'elle est.

    Comment ignorer sa capacité à dire le fond de ses pensées sans gêne aucune ? Lorsqu'elle se retrouve avec quelqu'un qui a toute sa confiance, ou bien qui connaît ses moindres facettes, elle devient le genre de personne à tout risquer. Elle ferait n'importe quelle folie tant qu'elle est avec des amis, comme Ethan ou même Melinda. Lorsqu'elle est avec eux, qui sont vraiment ses seuls véritables amis, elle est très joyeuse et devient une personne amusante. Implacable lorsqu'il s'agit de ses élèves, elle est tout de même juste dans ses sanctions.

  • DESCRIPTION PHYSIQUE:

    Si l'habit ne fait pas le moine, et que les apparences sont trompeuses, comment savoir qui est qui ?


    Meredith peut être considérée comme une belle femme, avec ses longs cheveux noirs qui tombent en larges boucles dans son dos, lesquels elle relève en un chignon négligé la plupart du temps. Ses grands yeux bleu-gris acier sont perçants et ont un pouvoir hypnotisant sur tous ou presque. Lorsqu'elle vous regarde de cet air impitoyable dont elle seule connaît le secret, vous êtes comme cloué sur place par la puissance de ce simple regard. Elle a un teint extrêmement pâle: sa peau très blanche semblerait maladive sur une autre personne. Elle a des courbes bien placées, juste assez pour attirer le regard, d'autant plus qu'elle les met en valeur. Même si elle n'est pas petite, Meredith est quand même courte et adore porter des talons. Par ailleurs, les quelques pouces manquant pour qu'elle ne dépasse les gens autour d'elle sont compensés par sa forte personnalité, laquelle prend toute la place.

    Meredith a une grande variété d'expression faciale, même si elle n'en déploie que deux ou trois en public: la colère, l'impassibilité et la menace. Cependan, il arrive parfois que des sentiments comme la surprise réussissent à rejoindre la surface de son visage parfait. Elle a des traits à la fois volontaires et fins, ce qui lui donne un petit air rebel.

  • STYLE VESTIMENTAIRE:

    Le noir est la couleur prédominante et presque unique de la garde-robe de la jeune démone. Elle porte surtout des robes gothiques aux longues jupes déchiquetées. Elle aime les vêtements qui la mettent en valeur, aussi tout ses hauts ont-ils l'apparence de corsets. Elle a horreur des espadrilles et juge que c'est la pire invention que les humains n'ont jamais créée et elle préfère de loin les talons hauts à ces horreurs. Mere adore les bijoux en tout genre, mais surtout les longs colliers avec des pendentifs à l'effigie religieuse, comme les croix. Elle en met généralement trois ou quatre à la fois.


    III. My Real Me


  • NOM/SURNOM: Adrienne // Adrierosette
  • ÂGE: 13 ans
  • LOCALISATION: Canada
  • HOBBIES: Lecture, écriture, RPG, Twilight, Harry Potter, Tokio Hotel. =)
  • AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? Non, mais je l'ai écrit. Razz
  • LE CONTEXTE ? Je l'ai pas écrit mais Meli me l'a fait lire avant de le poster. Si, si je vous assure !
  • CODES S'IL-VOUS-PLAÎT: Pfff ! Allez chercher vous-même. De toute façon, j'm'en souviens plus. U_U
  • CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR: Vibeke Stene (Tristania I love you )

_________________

      Here we are
      Under the same old sun
      All alone yet somehow bound and unified
      Dust to dust…
      Ashes to ashes won't take long
      We search for a harbour
      Somewhere to belong
      © Nothnig Ever Dies, Kamelot


Dernière édition par Meredith Wyatt le Lun 25 Mai - 22:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Wyatt
    Direc. {Attention à tous mes visages

avatar


Plus & Affinités
Relations:
Proverbe:
Chanson:

MessageSujet: Re: Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine   Lun 25 Mai - 3:25

  • Histoire:


    - Vous y êtes presque ! Un dernier effort ! s'écria la sage-femme. Elle assistait Mme Wyatt dans son accouchement depuis près de 18 heures maintenant, et la pauvre femme était épuisée de devoir tant travailler. On voit la tête ! ajouta-t-elle avec enthousiasme.

    Dès que les épaules apparurent, la vieille dame s'en empara et les tira doucement, de manière à aider Jane à pousser. Le petit corps finit par se dégager et la jeune femme laissa échapper un long soupir. Elle resta étendue pendant un moment, son souffle saccadé par l'effort. Elle finit par se redresser et réussit à s'adosser à son oreiller, lequel était posé contre la tête de lit. La sage-femme s'approcha, un petit paquet de couvertures dans les mains. Elle tassa quelques mèches rebelles du front de Jane et lui déposa le bébé dans les bras. Du tissu sortit un petit point qui s'agita jusqu'à venir se poser sur la bouche de l'enfant.

    - Félicitations. Vous avez une fille, dit doucement la sage-femme.
    - Une... une fille ? répéta la nouvelle maman, un sanglot dans la voix. Puis elle jeta un coup d'œil au minuscule bébé qui gigotait dans ses bras, petit paquet d'amour tout chaud contre sa poitrine. Je te promets que tu n'auras pas une vie aussi misérable que la mienne... lui souffla-t-elle dans l'oreille.

    {...}


    C'est ainsi que je vis le jour, dans cette villa qui allait me servir de maison pendant les 15 plus pitoyables années de ma vie... Non pas que mes parents n'étaient pas aimants, bien au contraire, seulement un jour, ma vie bascula.Et pas dans le bon sens. Pour que vous compreniez à quel point cet évènement changea ma vie, je dois vous le raconter, même si cela m'est pénible.

    {...}


    - Vous êtes bien Jane Wyatt ?
    - Oui,
    répondit-elle simplement.
    - Vous connaissez sûrement le haut statut que vous possédez dans notre section su gouvernement, n'est-ce pas ?
    - Mais bien sûr, Colonel Surrender. Je ne vois pas où vous voulez en venir...
    - Nous -les militaires- avons une importante mission à vous donner.


    Elle lui jeta un coup d'oeil méfiant, sa gorge se serrant immédiatement. Tout le monde savait qu'on en revenait pas de ces missions. Involontairement, ses pensées se tournèrent vers Martine Williams, une bonne amie à elle qui s'était retrouvée dans le coma après un combat contre une dizaine d'âme pour le compte de l'armée... Une vraie histoire de science-fiction; c'est était presque incroyable. Jane reporta son attention sur le bedonnant colonel qui avait pris ne pause.

    - Ce que nous attendons de vous, Mademoiselle...
    - Madame,
    le coupa-t-elle d'un ton sec.
    - Veuillez excuser mon ignorance à ce sujet, Madame. Puis-je continuer ?
    - Allez-y.
    - Donc, nous désirons vos services pour nous aider à maîtriser une âme qui est sur le point d'arriver. Elle est particulièrement belliqueuse et -vous le savez sans doute- elle est très dangereuse parce qu'elle est presque entière.


    À ces mots, l'inquiétude gagna complètement Jane. Son coeur accéléra la cadence alors qu'elle se sentait étourdie. Elle posa une main sur le bureau su colonel et prit une grande inspiration. C'était son arrêt de mort qu'il signait là ! Aucun démon n'avait réussit à vaincre seul une âme presque entière ! Son esprit se tourna vers sa fille, Meredith, qui n'avait à peine que 8 ans. Comment pourrait-on lui expliquer qu'elle n'avait plus de mère ? Déjà que son père était disparu de sa vie depuis deux ans, de sorte qu'elle ne l'avait jamais vraiment connu. Que ferait-elle si jamais elle venait qu'à mourir ? Un vertige s'empara d'elle et elle passa une main sur son front.

    - Quand est-ce que l'âme arrive ?
    - Demain soir,
    répondit-il en évitant son regard aux ombres angoissées.
    - J'y serai.

    {...}


    Je n'ai qu'un vague souvenir de cette nuit qui précédait celle où ma vie allait changer du tout au tout... Pourtant, tout au fond de mes souvenirs, bien ancré au fond des brumes de mon cerveau, existe encore cette petite bribe de mémoire.

    - Mere ?

    Je jetai un coup d'oeil à ma mère, les yeux écarquillés. Jamais auparavant elle n'avait employé un ton aussi grave. Elle prit ma main et continua sur sa lancée:

    - Demain je devrai faire quelque chose pour mon travail. Quelque chose de très dangereux. Il se peut... Il se peut que je n'en revienne pas.
    - Quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire, maman ?
    - Si jamais il m'arrivait malheur, tu irais vivre chez ton père. Je vais te donner son numéro. Si par le lendemain matin, je ne suis pas rentrée, tu devras l'appeler et lui expliquer qu'il m'est arrivé malheur. Il saura quoi faire. Tu comprends ?


    Je hochai la tête, terrifiée à l'idée de perdre celle qui m'avait aimée et protégée jusqu'à maintenant. Presque autant qu'à la pensée de me retrouver seule avec mon père, cet homme qui, je le savais, m'avait renié alors que je n'étais encore qu'un tout petit enfant. Pourquoi me prendrait-il avec lui maintenant ? Rien ne l'y obligeait. Après tout, les orphelinats existaient et s'il avait le coeur de m'abandonner une fois, il devait bien en avoir assez pour le faire une deuxième fois, non ?

    - Meredith Ann. Jure-moi que si je dois quitter ce monde, tu te rappelleras toujours que je t'aime.

    Le lendemain, elle mourrait, tuée par l'incroyable puissance de cette âme. Je ne su jamais si on avait prémédité de la mener à l'abattoir ou si on l'avait juste choisie au hasard pour offrir sa vie sur un plateau d'argent à l'essence belliqueuse. Quant à moi, je déménageais chez mon père, dans cette grande villa aux grandes salles aux planchers de marbre froid et impersonnel. Thomas Wyatt, compte de je-ne-sais-trop-quoi. Voilà chez qui j'avais atterrit. Même s'il était mon géniteur, je ne le connaissait pas -et c'est toujours le cas. Il ne fit rien pour remédier à la situation. Il passait ses journées dans son bureau aux longues étagères recouvertes de vieux livres poussiéreux et inutiles. Je me sentais seule, abandonnée de toute part. Certes, quantité de nurses se pressaient autour de moi, mais aucune ne savait m'offrir un geste d'affection maternelle comme ceux que maman me donnaient jadis et cela me faisait cruellement souffrir. Je me sentais comme une bête esseulée, perdue dans un dédale de couloirs tous semblables. La seule chose qui me rattachait à la raison était la promesse de ma mère de toujours m'aimer, quoi qu'il arrive. Oui, mais maman, je ne le sens plus ton amour. Comment puis-je dire que tu es encore là, à veiller sur moi comme un ange gardien ? Pourtant, je sais aujourd'hui que ces évènements, aussi durs soient-ils, étaient destinés à me mener jusqu'à mon âme sœur...

_________________

      Here we are
      Under the same old sun
      All alone yet somehow bound and unified
      Dust to dust…
      Ashes to ashes won't take long
      We search for a harbour
      Somewhere to belong
      © Nothnig Ever Dies, Kamelot


Dernière édition par Meredith Wyatt le Dim 31 Mai - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Wyatt
    Direc. {Attention à tous mes visages

avatar


Plus & Affinités
Relations:
Proverbe:
Chanson:

MessageSujet: Re: Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine   Mer 27 Mai - 14:57



    Chez les démons, un lien unit très serré existe. Il ne vient pas juste du coeur, mais bien de l'âme. Les humains appellent ce sentiment étrange le coup de foudre ou encore l'âme soeur. En bas, nous parlons plus d'une âme complémentaire. Lorsque ces deux personnes se rencontrent, elles ont l'impression de s'être toujours connue, comme s'ils étaient des grands amis, même si c'est la première fois qu'ils se voient. Bien souvent, ceux de na race qui ne tournent pas bien sont ceux qui n'ont jamais rencontré leur âme complémentaire...

    Toujours est-il que je grandissais et que je me sentais toujours plus seule et abandonnée. Un joue, je pensai même à m'enlever la vie. J'étais décidée à en fini et j'avais à peine 14 ans...

    {...}


    Deux heures. Voilà que cela faisait deux heures que je fixait le plafond de ma chambre. Je n'avais le goût à rien, je ne voulais pas dormir, ni manger, ni sourire, ni pleurer, ni parler. Je désespérais de me sortir de cet enfer qu'était devenue ma vie depuis 7 ans que ma mère était morte. Je cherchais tant bien que mal un échappatoire, quelque chose qui m'éloignerait de ma vie. Et je ne voyais rien d'autre que la mort.

_________________

      Here we are
      Under the same old sun
      All alone yet somehow bound and unified
      Dust to dust…
      Ashes to ashes won't take long
      We search for a harbour
      Somewhere to belong
      © Nothnig Ever Dies, Kamelot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meredith Wyatt | Votre démoniaque directrice/admine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est votre jeux 3D glasses préféré ?
» Votre CDthèque idéale
» Quel est votre Sonic préféré ?
» Wyatt Legrand
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dangerous-Hope :: Your Characters :: Here I Come !-
Sauter vers: